La prise en charge de ses proches en ostéopathie – Réflexion sur les impacts du lien préexistant par analyse quantitative

Description

Mémoire réalisé par Mylène DEFRANCE

Chaque ostéopathe se retrouve un jour confronté à une demande de soin par un de ses proches, hors du cadre du cabinet, pour un avis, un traitement ou même parfois une rapide manipulation. La qualité de la consultation peut-elle être altérée par la proximité entre les deux protagonistes ? Les ostéopathes ont-ils conscience de la particularité engendrée par le lien préexistant ? Notre étude interroge les ostéopathes à l’aide d’un questionnaire afin d’explorer les différents aspects de cette prise en charge spécifique. Pour une majorité d’entre eux le soin aux proches ne présente pas de complexité particulière. Certains affirment néanmoins éprouver de la gêne face aux questions intimes ou se heurter a des prises en charge émotionnelles délicates. Par ailleurs, la spécificité de la relation patient-praticien en ostéopathie semble floue pour beaucoup de praticiens. Nombre d’entre eux ne prennent pas en compte certains aspects du cadre thérapeutique, nécessitant pourtant une grande vigilance face aux proches. Un manque d’informations théoriques se fait sentir sur ce sujet lors de la formation, il apparait donc intéressant de le développer pour optimiser cette prise en charge.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La prise en charge de ses proches en ostéopathie – Réflexion sur les impacts du lien préexistant par analyse quantitative”