Optimisation de la relation patient-ostéopathe : Méthodes comportementales et contrat de confiance

Description

Mémoire réalisé par Kenza SINACEUR

L’enjeu dans la relation entre le patient et l’ostéopathe est assez important. Elle permet d’établir la confiance entre celui-ci et son thérapeute. Ce paramètre est à prendre en compte pour créer les conditions optimales pour une qualité de soin la plus effective. Pour cela, ont été décrites dans un premier chapitre les différentes notions de la relation de soin, les jeux de rôles impliqués entre le patient et l’ostéopathe, la notion du toucher et de la plainte. Le second chapitre met en place les critères des méthodes comportementales et motivationnelles dont la communication est le moteur principal. Nous y définissons les différents types tels que la communication inter-personnelle, intra-personnelle, et sociale.
Ainsi au chapitre suivant, nous adaptons ces méthodes à l’ostéopathie afin d’avoir une rigueur dans notre approche tout en s’adaptant à notre patient. Les notions d’empathie sont décrites en mettant en évidence la relation entre pensées et émotions. Nous pouvons nous placer dans la position du thérapeute qui soit la plus rassurante pour le patient.
Enfin nous mettons en évidence les situations auxquelles notre comportement doit être particulièrement adapté afin d’être le plus efficace possible. Les patients à pathologie lourde, ou conduite à risque, ou particulièrement récalcitrant, sont dans une attente plus intransigeante quant aux soins qu’ils veulent efficaces spontanément. Ainsi, des outils sont donnés pour garder sa place de thérapeute et ne pas se laisser décontenancer par ces difficultés. La relation entre le patient et son ostéopathe qui est privilégiée a été pour ma part une raison pour laquelle l’ostéopathie m’a inspirée à faire des études et pratiquer ce bel art. De nos jours, les relations entre les patients et leurs médecins sont plus difficiles à entretenir au vue de la médicalisation et du temps minime des consultations. En ostéopathie, le temps de prise en charge permet de créer plus d’occasions pour instaurer la confiance du patient envers son thérapeute. Toutefois, les outils de communication sont utiles à connaitre pour avoir une base d’action, l’intuition et l’empathie ne suffisant pas à faire sentir notre patient à l’aise. Ainsi la notion de confiance est partie prenante dans la relation entre le patient et son thérapeute et joue un rôle dans l’efficacité du soin. Je trouvais personnellement, utile de mettre en place un protocole de départ pour maximiser les chances d’établir un premier contact positif avec son patient et l’entretenir au cours de son expérience professionnelle.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Optimisation de la relation patient-ostéopathe : Méthodes comportementales et contrat de confiance”