Evolution de l’acuité palpatoire chez l’ostéopathe

Description

Mémoire réalisé par COHEN Charles

Le but de l’expérimentation est de révéler l’évolution de l’acuité palpatoire au fil des années d’expérience tout en tenant compte de
l’influence de biais cognitifs comme la vision, l’audition ou la connaissance préalable.
Afin de juger de l’acuité palpatoire de chaque sujet, une série de six tests a été mise en place visant à écarter tour à tour l’influence de la vision, de l’audition ou de la connaissance sur l’interprétation mentale des informations tactiles. Chaque série présente, comme point commun, la dissimulation d’une lettre en bois sous une épaisseur de mousse. Le sujet a pour consigne de prononcer, au plus vite, la lettre perçue. Pour chaque série, l’épaisseur de mousse ainsi que le temps d’investigation ont été mesurés.
De cette étude, il apparaît que l’acuité palpatoire est une caractéristique pouvant être significativement améliorée avec l’expérience. Toutefois, cette évolution semble atteindre un plateau après les années d’étude. Par contre, le gain de temps d’investigation diminue substantiellement entre chaque groupe. Nous apprenons aussi que les informations complémentaires visuelles et auditives sont un atout dans l’interprétation des in formations tactiles. Enfin, l’expérience des sujets ne diminue pas l’influence d’informations orales ou visuelles erronées.
Les études d’ostéopathie assurent une amélioration significative mais non optimale de l’acuité palpatoire. Une autre approche est
proposée afin de rendre maximale l’amélioration de la finesse de palpation. Cette nouvelle approche prend en compte l’importance des
informations visuelles et auditives divulguées ainsi que la chronologie de la succession des différentes étapes dans le processus d’apprentissage.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Evolution de l’acuité palpatoire chez l’ostéopathe”