Influence de la technique de compression du quatrième ventricule sur un pic de stress ponctuel

Description

Mémoire réalisé par Julie GLOSEK

La technique de compression du quatrième ventricule est décrite dans la littérature comme «le coup de baguette magique qui vous transforme un Homme» selon Sutherland. Une des vertus évoquée est l’apaisement du stress chez les patients anxieux. D’où cette interrogation : quelle est la place de la CV4 dans la prise en charge du trac?
L’évolution du stress est mesurée par l’EVA Chamoux-Simard, la fréquence cardiaque et la tension artérielle, avant et après traitement. La technique est réalisée sur vingt patients. Pour observer les effets de la CV4, on effectue les mêmes mesures sur vingt patients en simple décubitus dorsal. Les évolutions de la fréquence cardiaque et de la diastole ne sont pas significatives statistiquement. L’étude de l’évolution de l’EVA et de la systole est significative statistiquement et montre qu’elle diminue plus fréquemment et plus amplement lors de l’application de la CV4. Donc, la technique a plus d’effet que le simple DD et permet au patient de se sentir moins stressé.
Le protocole expérimental, la réaction et la gestion du stress propre à chaque individu, l’implication et l’expérience du praticien, les différentes descriptions bibliographiques de la technique, sont tant de paramètres variables qui influent sur l’expérimentation.
L’ostéopathie crânienne, et plus particulièrement la technique de compression du quatrième ventricule a sa place dans la prise en charge
du trac, lié à un examen, un entretien d’embauche ou tout événement ponctuel stressant.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Influence de la technique de compression du quatrième ventricule sur un pic de stress ponctuel”