Influence de l’analgésie péridurale sur le nouveau-né : étude randomisée de 60 cas

Description

Mémoire réalisé par Stéphanie LECERF

 

Pour la réalisation de ce mémoire, nous nous sommes questionnés sur l’influence pour le nouveau-né de la pose d’une analgésie péridurale lors de l’accouchement. D’après l’Inserm, aujourd’hui en France, le recours à cette technique pour la prise en charge de la douleur en obstétrique atteint les 80%. Pour tenter de répondre à cette question, nous avons mis en place une étude comparative entre deux populations de nouveau-nés, issues soit d’un accouchement sous péridurale, soit d’un d’accouchement naturel. Cette étude a été réalisée au sein de deux maternités: la maternité de l’hôpital Bichat–Claude Bernard (Paris 18ème) et la maternité de l’hôpital Privé Nord Parisien (95). Nous avons effectué un protocole de tests ostéopathiques sur des nouveau-nés âgés de deux jours. Soixante enfants, répartis en deux groupes de trente chacun, ont été retenus pour l’étude. Le recrutement de cette population a été effectué par le personnel soignant des maternités, d’après des critères d’inclusion et d’exclusion préalablement établis. A l’issue d’une étude prospective randomisée en double aveugle, étendue sur près de six mois, les résultats obtenus ont permis de mettre en évidence davantage de dysfonctions ostéopathiques chez les nouveau-nés issus d’un travail sous péridurale. En effet, les enfants appartenant à ce groupe ont présenté plus de troubles tels que des régurgitations et des troubles du sommeil, mais également une rotation cervicale limitée, et un bilan crânio-sacré perturbé. Ces différences entre les deux populations sont apparues statistiquement significatives dans plus de 50% des cas. Par conséquent, nous pouvons conclure que la pose d’une analgésie péridurale pendant le travail obstétrical influence le bilan ostéopathique du nouveau-né.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Influence de l’analgésie péridurale sur le nouveau-né : étude randomisée de 60 cas”