La prise en charge ostéopathique de la plagiocéphalie positionnelle postérieure et du torticolis congénital associés chez le nouveau-né

Description

Mémoire réalisé par Virginie VERNOS

La prise en charge ostéopathique d’une plagiocéphalie positionnelle postérieure (PPP) associée à un torticolis congénital (TC) chez un nourrisson semble suivre un consensus : le torticolis présent à la naissance est la cause de la plagiocéphalie induite par le mauvais positionnement de la tête. Ainsi le traitement ostéopathique des cas de PPP et TC associés est sensiblement similaire. Or tous les torticolis ne sont pas congénitaux et toutes les plagiocéphalies ne sont pas positionnelles. Ce mémoire met en évidence que la bonne prise en charge des nouveau-nés ayant une PPP et un TC associés passe par une bonne compréhension des étiologies et des mécanismes de survenue de ces signes, que ce soit au cours de la grossesse, de l’accouchement ou en post-partum. Le traitement sera différent suivant l’origine de ces déformations. Il met également en avant que d’autres approches thérapeutiques ostéopathiques pourraient améliorer ces symptômes tel que le concept hémodynamique ou encore une réharmonisation des fluides du corps. Il en ressort également que les termes PPP et TC sont trop précis. Ils ne peuvent être utilisés dans tous les cas. Il serait plus juste d’utiliser le terme de Plagiocéphalie Non Synostosique Postérieure ou PNSP et le terme de Torticolis du nouveau-né ou TNN.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La prise en charge ostéopathique de la plagiocéphalie positionnelle postérieure et du torticolis congénital associés chez le nouveau-né”