Influence d’un traitement ostéopathique sur le volume expiratoire maximal en six secondes (VEM6) et sur certaines fonctions influencées par la ventilation : digestion, transit, retour veineux, posture, stress.

Description

Mémoire réalisé par GERMOND Manon

La ventilation dépend de sa structure, la cage thoracique, et influence les structures avoisinantes par ses mouvements répétitifs. En redonnant de la mobilité à la cage thoracique et normalisant les structures sur lesquelles le diaphragme s’appuie (viscères abdominaux et plancher pelvien), nous pensions augmenter le VEM6. Nous avons également étudié l’influence de ce traitement sur le type ventilatoire et sur les fonctions que peut influencer la ventilation : digestion, transit, retour veineux, posture, stress.
La population comprenait 50 sujets répartis en trois groupes (traité, placébo, témoin). Les mesures de VEM6 étaient réalisées à l’aide d’un Piko6 avant le traitement, juste après et 15 jours après. Le type respiratoire était observé à l’œil nu, et les autres fonctions étaient évaluées à l’aide d’un questionnaire.
Le gain de VEM6 est statistiquement significatif dans le groupe traité par rapport au début et par rapport aux autres groupes, avec un seuil de risque de 5%. Le traitement tend également à effacer les types ventilatoires marqués vers une ventilation plus globale. Cependant l’amélioration des signes fonctionnels concernant la digestion, le transit, le retour veineux, la posture et le stress n’est pas objectivable.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Influence d’un traitement ostéopathique sur le volume expiratoire maximal en six secondes (VEM6) et sur certaines fonctions influencées par la ventilation : digestion, transit, retour veineux, posture, stress.”