Les apports de l’ostéopathie, dans une prise en charge pluridisciplinaire des troubles de la dyslexie.

Description

Mémoire réalisé par OSENAT Cécilia

Les recherches sur la dyslexie n’ont cessé de s’accroître ces dernières années et les découvertes effectuées ont permis à une grande diversité de professionnels d’inter-venir dans la prise en charge de ce trouble. Les différentes façons de concevoir ce trouble donne lieu à des approches thérapeutiques différentes. Parmi les travaux effectués en ostéopathie deux grands axes de traitement ont pu se dégager : le traitement de l’axe cranio-sacré et la prise en charge du syndrome de déficience posturale. Le but de ce travail était d’analyser et comparer les apports de l’ostéopathie au travers de ces deux grandes approches thérapeutiques en utilisant les données des études cliniques réalisés antérieurement. Il en ressort que l’ostéopathe peut évoluer au sein d’une équipe de professionnel formé en posturologie, afin de favoriser une reprogrammation proprioceptive du dyslexique. Mais il peut également travailler en collaboration avec un kinésiologue, psychothérapeute… Quoiqu’il arrive la rééducation ne peut se faire sans l’orthophoniste. Les différentes études montrent que l’ostéopathie permet une amélioration comportementale et cognitive du dyslexique.

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les apports de l’ostéopathie, dans une prise en charge pluridisciplinaire des troubles de la dyslexie.”