Influence théorique d’une manipulation structurelle du rachis lombaire sur les œdèmes de chevilles

Mémoire réalisé par Joffrey PETITGUYOT

Description

Les œdèmes de cheville sont la cause d’une souffrance des lits capillaires les plus en déclives du corps. L’insuffisance veineuse des membres pelviens est la raison la plus fréquente de cette souffrance, par une augmentation de la pression hydrostatique. Comme les principales veines des membres inférieurs sont, pour la plupart, accompagnées d’un nerf directeur leur fournissant des contingents sympathiques intervenant dans le diamètre et la tonicité vasculaire, le réseau veineux, par l’action des neurotransmetteurs sympathiques, sera plus à même de répondre aux contraintes de pression s’exerçant sur sa paroi. De plus, les lois physiques hémodynamiques régissant le déplacement du sang dans les vaisseaux, nous témoignent quel ’action vasoconstrictrice du système nerveux sympathique sur les veines contribuera donc au retour veineux. Enfin, l’action neuro-végétative que l’on peut avoir sur corps par des manipulations vertébrales a déjà été démontrée par bon nombre de praticiens.
C’est pourquoi je propose d’envisager la manipulation structurelle du rachis lombaire (car ses plexus nerveux innervent les membres pelviens) pour le traitement des œdèmes de cheville.

 

View Fullscreen

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Influence théorique d’une manipulation structurelle du rachis lombaire sur les œdèmes de chevilles”